1. « Zombi Child » : les élèves d'un pensionnat et la tentation du vaudou  Le Monde
  2. Bertrand Bonello : "Le vaudou fonctionne par possession, comme l'amour"  France Culture
  3. Cinéma : Bertrand Bonello remonte aux origines des zombis  Sud Ouest
  4. Bertrand Bonello : « Le mort-vivant, c'est l'humanité perdue »  Le Monde
  5. Les puissances occultes et lumineuses de «Zombi Child»  Slate.fr
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
Bertrand Bonello a écrit un film étonnant entre deux époques, le Haïti des années 1960, représenté par la mémoire d’un homme devenu zombi, et la France d’aujourd’hui, à travers les élèves d’une école d’élite près de Paris.Bertrand Bonello a écrit un film étonnant entre deux époques, le Haïti des années 1960, représenté par la mémoire d’un homme devenu zombi, et la France d’aujourd’hui, à travers les élèves d’une école d’élite près de Paris.

« Zombi Child » : les élèves d’un pensionnat et la tentation du vaudou

Les traditions vaudous d'Haïti, l'interprétation de l'histoire, les sororités entre jeunes femmes, Bertrand Bonello évoque son dernier film "Zombi Child" présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes et dans les salles le 12 juin.Les traditions vaudous d'Haïti, l'interprétation de l'histoire, les sororités entre jeunes femmes, Bertrand Bonello évoque son dernier film "Zombi Child" présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes et dans les salles le 12 juin.

Bertrand Bonello : "Le vaudou fonctionne par possession, comme l'amour"

Entre Haïti jadis et la France actuelle, le nouveau film de Bertrand Bonello invoque les magies blanche et noire du cinéma pour faire se répondre tragédie historique et drame sentimental.Entre Haïti jadis et la France actuelle, le nouveau film de Bertrand Bonello invoque les magies blanche et noire du cinéma pour faire se répondre tragédie historique et drame sentimental.

Les puissances occultes et lumineuses de «Zombi Child» | Slate.fr

Rencontre avec un cinéaste qui, après "Saint Laurent" et "Nocturama", voulait un film modeste. Dans "Zombi Child", il croise deux époques et deux histoires, en Haïti et en France. En 1962, en Rencontre avec un cinéaste qui, après "Saint Laurent" et "Nocturama", voulait un film modeste. Dans "Zombi Child", il croise deux époques et deux histoires, en Haïti et en France.

Cinéma : Bertrand Bonello remonte aux origines des zombis - Sud Ouest.fr