1. Baisse de la pollution et des émissions de CO2 en Ile-de-France depuis le début confinement  Le Monde
  2. Confinement : la qualité de l'air s'est fortement améliorée en région parisienne  franceinfo
  3. Confinement : la qualité de l’air à Paris s’est améliorée «de 20 à 30 %»  Le Parisien
  4. Coronavirus à Paris : La sensation de respirer un air plus pur, depuis sa fenêtre, est bien réelle  20 Minutes
  5. Qualité de l'air : on vous dit pourquoi les niveaux de pollution restent hauts en dépit du confinement  France 3 Régions
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
La qualité de l’air s’est améliorée d’environ 30 % après le 17 mars. La chute, spectaculaire pour les polluants liés au trafic routier, ne concerne pas les particules fines.La qualité de l’air s’est améliorée d’environ 30 % après le 17 mars. La chute, spectaculaire pour les polluants liés au trafic routier, ne concerne pas les particules fines.

Baisse de la pollution et des émissions de CO2 en Ile-de-France depuis le début confinement

L'organisme chargé de mesurer la qualité de l'air dans la région a relevé une baisse des émissions d'oxydes d'azote de plus de 60% liée en grande partie à la forte diminution du trafic routier et aérien.

Confinement : la qualité de l'air s'est fortement améliorée en région parisienne

Cette diminution de la pollution est en grande partie liée à une importante baisse du trafic routier et aérien.Cette diminution de la pollution est en grande partie liée à une importante baisse du trafic routier et aérien.

Depuis le début du confinement, la qualité de l'air s'est fortement améliorée en région parisienne

Dans son premier bilan publié ce mercredi depuis la mise en place du confinement, Airparif révèle un constat inédit depuis 40 ans.Dans son premier bilan publié ce mercredi depuis la mise en place du confinement, Airparif révèle un constat inédit depuis 40 ans.

Confinement : la qualité de l’air à Paris s’est améliorée «de 20 à 30 %» - Le Parisien

ENVIRONNEMENT - Si la qualité de l’air était jugée « médiocre » la semaine dernière, elle est « bonne » pour cette deuxième semaine de confinement, assure Airparif, auprès de « 20 Minutes »ENVIRONNEMENT - Si la qualité de l’air était jugée « médiocre » la semaine dernière, elle est « bonne » pour cette deuxième semaine de confinement, assure Airparif, auprès de « 20 Minutes »

Coronavirus à Paris : La sensation de respirer un air plus pur, depuis sa fenêtre, est bien réelle

Airparif a relevé une amélioration de la qualité de l'air de l'ordre de 20 à 30% dans l'agglomération parisienneAirparif a relevé une amélioration de la qualité de l'air de l'ordre de 20 à 30% dans l'agglomération parisienne

Coronavirus : La qualité de l’air n’a jamais été aussi bonne en Ile-de-France depuis 40 ans

Après un pic de pollution lors de la première semaine de confinement, la qualité de l'air s'améliore enfin à Paris. On respire! Après un pic de pollution lors de la première semaine de confinement, la qualité de l'air s'améliore enfin à Paris. On respire!

Coronavirus : une meilleure qualité de l'air à Paris - Sortiraparis.com

Retrouvez l'actualité de votre région vue par les journalistes RTBF. Les dernières infos de Bruxelles, de Liège, du Hainaut, du Brabant wallon, de Namur et du Luxembourg.

RTBF Info - L'actualité de votre région

Le site du journal Édition digitale de Liège, premier site d'information en Belgique francophone. Actu en continu, archives gratuites, galeries photos, podcast, vidéos, blogs de la rédaction, résultats sportifs, forums...

La pollution de l’air a chuté de 75% à Liège depuis une semaine - Édition digitale de Liège

Les relevés de l'Issep montrent une spectaculaire diminution des concentrations de dioxyde d'azote et de particules fines à Liège le week-end dernier.Les relevés de l'Issep montrent une spectaculaire diminution des concentrations de dioxyde d'azote et de particules fines à Liège le week-end dernier.

Coronavirus: avec la baisse de l'activité industrielle et du trafic routier, la qualité de l'air s'améliore en Belgique - La Libre

Le confinement, la diminution de la circulation automobile, l’arrêt de certaines activités industrielles, notamment, ont provoqué une baisse de la pollution et une amélioration de la qualité de l’air dans de nombreuses villes. Pourtant, et très curieusement, cela n'a pas été le cas à Paris et sa région la semaine dernière. Pourquoi donc?  Le confinement, la diminution de la circulation automobile, l’arrêt de certaines activités industrielles, notamment, ont provoqué une baisse de la pollution et une amélioration de la qualité de l’air dans de nombreuses villes. Pourtant, et très curieusement, cela n'a pas été le cas à Paris et sa région la semaine dernière. Pourquoi donc?  

Qualité de l’air: l'amélioration se fait attendre à Paris! | FranceSoir