1. Feux de forêt : la France a battu son record annuel de surfaces brûlées dès le mois de juillet  La Provence
  2. Feux de forêt : 47 000 hectares brûlés dès juillet, un record  Actu Orange
  3. Incendies en France : avec 47 000 hectares brûlés, le record de surfaces incendiées a été dépassé dès le mois de juillet  Le Monde
  4. Incendies : la France atteint un nouveau record de surfaces brûlées  Le Point
  5. Incendie : un record de plus de 47 000 hectares brûlés en 2022  franceinfo
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
Feux de forêt : la France a battu son record annuel de surfaces brûlées dès le mois de juilletFeux de forêt : la France a battu son record annuel de surfaces brûlées dès le mois de juillet

Faits divers - Justice | Feux de forêt : la France a battu son record annuel de surfaces brûlées dès le mois de juillet | La Provence

Jeudi 4 août au soir, le département des Alpes-de-Haute-Provence fait face de nouveau à des flammes. Les incendies ont repris à Niozelles et Rougon, et ils continuent de progresser. Depuis le début de l'année, pas moins de 47 286 hectares de végétation sont déjà partis en fumée. C’est quatre fois la ville de Paris.Jeudi 4 août au soir, le département des Alpes-de-Haute-Provence fait face de nouveau à des flammes. Les incendies ont repris à Niozelles et Rougon, et ils continuent de progresser. Depuis le début de l'année, pas moins de 47 286 hectares de végétation sont déjà partis en fumée. C’est quatre fois la ville de Paris.

Incendie : un record de plus de 47 000 hectares brûlés en 2022

Selon le Système européen d’information sur les feux de forêt (EFFIS), qui tient des statistiques comparables depuis 2006, les surfaces parties en fumée sur la première moitié de 2022 dépasse déjà celles qui avaient brûlé sur l’ensemble de l’année 2019.Selon le Système européen d’information sur les feux de forêt (EFFIS), qui tient des statistiques comparables depuis 2006, les surfaces parties en fumée sur la première moitié de 2022 dépasse déjà celles qui avaient brûlé sur l’ensemble de l’année 2019.

Incendies en France : déjà 47 000 hectares brûlés depuis le début de l’année

Seul 9 % des 17,5 hectares de forêts françaises sont assurées contre les flammes. Coût pour l’environnement, coût des assurances… le ratio pose problème.Seul 9 % des 17,5 hectares de forêts françaises sont assurées contre les flammes. Coût pour l’environnement, coût des assurances… le ratio pose problème.

Incendies: seulement 9% des forêts françaises sont assurées - Challenges

Depuis le 1er janvier, les incendies ont ravagé plus de 47.000 hectares dans le pays, soit plus que les 43.602 hectares brûlés comptabilisés en 2019 sur l'ensemble de l'année. Avec précisément 47.361 hectares brûlés depuis le début de l'année, la France a connu, dès juillet, un record de surfaces incendiées, selon le Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS), qui tient des statistiques comparables depuis 2006. Ce bilan, qui est encore provisoire, est en partie dû au résultat des deux incendies qui ont ravagé, le mois dernier, de 20.000 hectares de forêt en Gironde. Ce record a été atteint alors que la haute saison des feux n'est pas encore terminée. Le risque reste très élevé en raison du cumul des vagues de chaleurs (une quatrième vague s'abattra sur l'Hexagone la semaine prochaine) et d'une sécheresse exceptionnelle qui s'est durablement installée en France. Toujours selon l'EFFIS, ce sont 9.814 hectares, en moyenne, qui ont été réduits en cendres, entre 2006 et 2021. Cependant, cette moyenne annuelle "était de l'ordre de 45.000 hectares pour toute la France dans les années 1970-1980", affirmé à l'AFP Jean-Luc Dupuy, directeur de recherches à l'Inrae d'Avignon.   Depuis le 1er janvier, les incendies ont ravagé plus de 47.000 hectares dans le pays, soit plus que les 43.602 hectares brûlés comptabilisés en 2019 sur l'ensemble de l'année. Avec précisément 47.361 hectares brûlés depuis le début de l'année, la France a connu, dès juillet, un record de surfaces incendiées, selon le Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS), qui tient des statistiques comparables depuis 2006. Ce bilan, qui est encore provisoire, est en partie dû au résultat des deux incendies qui ont ravagé, le mois dernier, de 20.000 hectares de forêt en Gironde. Ce record a été atteint alors que la haute saison des feux n'est pas encore terminée. Le risque reste très élevé en raison du cumul des vagues de chaleurs (une quatrième vague s'abattra sur l'Hexagone la semaine prochaine) et d'une sécheresse exceptionnelle qui s'est durablement installée en France. Toujours selon l'EFFIS, ce sont 9.814 hectares, en moyenne, qui ont été réduits en cendres, entre 2006 et 2021. Cependant, cette moyenne annuelle "était de l'ordre de 45.000 hectares pour toute la France dans les années 1970-1980", affirmé à l'AFP Jean-Luc Dupuy, directeur de recherches à l'Inrae d'Avignon.  

Feux de forêt : 47 000 hectares brûlés dès juillet, un record

Depuis le début du mois de juin, de très importants incendies ravagent les forêts françaises. Plus de 47 000 hectares ont déjà été réduits en fumée, un record. L’équivalent de Paris et d’une partie de la petite couronne a été détruit.Depuis le début du mois de juin, de très importants incendies ravagent les forêts françaises. Plus de 47 000 hectares ont déjà été réduits e

Incendies records en France : trois infographies pour comprendre l’ampleur des destructions - Le Parisien

🔥🌲 Depuis le début l’été, la France se désole devant l’ampleur inédite des #feux de #forêt. Le #GeneraliClimateLab vous propose 5 chiffres clés pour mieux les connaitre. 👉 Ensemble, adoptons les bons gestes ! #réchauffementclimatique #incendies #prévention https://t.co/GMvxD3pI76 Source by Generali France

Depuis le début l’été, la France se désole devant l’ampleur inédite des #feux ... - News Assurances Pro

[VIDÉO] ▶️ Depuis le début de l'été, plus de 30.000 hectares au total ont été détruits. Cela pourrait bien devenir un record, car les conditions météo sont tout aussi problématiques. L'équipe de TF1 a comparé la situation cet été par rapport aux années précédentes. · Météo et intempéries : Incendies : plus de 30.000 hectares brûlés, vers un été record ?.[VIDÉO] - Depuis le début de l'été, plus de 30.000 hectares au total ont été détruits. Cela pourrait bien devenir un record, car les conditions météo sont tout aussi problématiques. L'équipe de TF1 a comparé la situation cet été par rapport aux années précédentes.

www.tf1info.fr

Just a moment...

INFOGRAPHIES. Une exceptionnelle vague d’incendies touche le pays et l’Europe cet été. Près de 600 000 hectares ont déjà brûlé en 2022 sur le continent.INFOGRAPHIES. Une exceptionnelle vague d’incendies touche le pays et l’Europe cet été. Près de 600 000 hectares ont déjà brûlé en 2022 sur le continent.

Incendies : vers des records cette année en France, l’équivalent de 4 fois Paris réduit en cendres

img-s-msn-com.akamaized.net

francelive.fr

403: Access Forbidden

Extrait ▶️ 1m43s - Depuis le début de l'été, plus de 30 000 hectares au total ont été détruits. Cela pourrait bien devenir un record, car les conditions météo sont tout aussi problématiques. Notre équipe a comparé la situation cet été par rapport aux années précédentes.Un immense mur de flamme ravageant la Bretagne. Image rarissime, mais cet été, les incendies ont aussi dévasté cette région d'habitude épargnée. Autre image marquante, en Gironde, le feu brûlant des kilomètres de foret autour de la dune du Pilat. Du jamais-vu depuis 1949, cet été est hors normes. En France, en moyenne, 13 000 hectares brûlent chaque année. Cet été, plus de 35 000 sont déjà partis en fumée. C'est trois fois plus et pas en un an, mais en deux mois seulement. C'est une surface grande comme trois fois Paris. Et c'est l'un des pires bilans jamais enregistrés. La cause principale réside dans des températures très élevées et quasiment aucune pluie. Pour le porte-parole des sapeurs-pompiers de France, Commandant Éric Brocardi, "on constate qu'effectivement par rapport à cette surface-là qui est extrêmement accrue, on a une vitesse de propagation beaucoup plus importante, une mise à feu qui est beaucoup plus facile dès lors qu'il y a une source d'ignition quelque part". En conséquence, tout le pays a été touché par des feux importants : en Bretagne, en Gironde, dans les Pyrénées-Orientales, l'Hérault, les Bouches-du-Rhône, le Var ou encore l'Ardèche. Même plus au nord, en Normandie et Picardie. Il y a eu des incendies de moindre ampleur, mais très nombreux. En tout en deux mois, ce sont plus de 40 000 personnes qu'il a fallu évacuer en urgence. Là encore, c'est un chiffre exceptionnel. En France, c'est l'année 1976 qui détient le record des plus grands incendies. Plus de 88 000 hectares avaient brûlé, un chiffre pas encore atteint aujourd'hui, et l'année et la sécheresse ne sont pas terminées. TF1 | Reportage F. Litzler, D. Riquois

www.tf1.fr

Le Sud du pays a été frappé par plusieurs incendies depuis le début de l'été. Plusieurs hectares sont partis en fumée en Gironde, en Provence, dans le Gard ou encore dans les Landes. L'été particulièrement sec de cette année n’arrange en rien à la situation. On en parle avec : Élise Philipps,...Le Sud du pays a été frappé par plusieurs incendies depuis le début de l'été. Plusieurs hectares sont partis en fumée en Gironde, en Provence, dans le Gard ou encore dans les Landes. L'été particulièrement sec de cette année n’arrange en rien à la situation. On en parle avec : Élise Philipps,...

Incendies : Le sud s'embrase - 01/08

Depuis le 1er janvier, les incendies ont ravagé 47.361 hectares en France, selon les données datant de jeudi, a indiqué à l'AFP Jesús San Miguel, coordinateur du EFFIS, soit plus que les 43.602 hectares brûlés comptabilisés en 2019 sur l'ensemble de l'annéeDepuis le 1er janvier, les incendies ont ravagé 47.361 hectares en France, selon les données datant de jeudi, a indiqué à l'AFP Jesús San Miguel, coordinateur du EFFIS, soit plus que les 43.602 hectares brûlés comptabilisés en 2019 sur l'ensemble de l'année

Feux de forêt en France : un record de surfaces brûlées dès juillet - La Libre

Plus de 45.000 hectares sont partis en fumée depuis le début de l'année. Attisés par la sécheresse et des vagues de chaleur qui se multiplient, les feux de forêt ont été dévastateurs. Le département de la Gironde est celui qui a payé le plus lourd tribut.Plus de 45.000 hectares sont partis en fumée depuis le début de l'année. Attisés par la sécheresse et des vagues de chaleur qui se multiplient, les feux de forêt ont été dévastateurs. Le département de la Gironde est celui qui a payé le plus lourd tribut.

www.lesechos.fr