1. Déchets radioactifs: Greenpeace pointe 18 milliards de "coûts cachés"  La Tribune.fr
  2. Déchets nucléaires : Greenpeace veut «une opération vérité»  Libération
  3. Projet Cigéo : l'association Greenpeace pointe les surcoûts des déchets nucléaires  France 3 Régions
  4. Déchets nucléaires : Greenpeace dénonce des surcoûts "cachés"  Boursorama
  5. Greenpeace dénonce des surcoûts "cachés" des déchets nucléaires  franceinfo
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
L'ONG publie un rapport sur le «coût caché» des déchets radioactifs produits par l'industrie de l'atome. Elle estime que 90 % des matières dites «valorisables» sont en réalité des déchets sans exutoire. Une nouvelle épée de Damoclès à 15 milliards d'euros pour EDF.L'ONG publie un rapport sur le «coût caché» des déchets radioactifs produits par l'industrie de l'atome. Elle estime que 90 % des matières dites «valorisables» sont en réalité des déchets sans exuto…

Déchets nucléaires : Greenpeace veut «une opération vérité» - Libération

Selon l’ONG, un certain nombre de substances radioactives devraient être classées comme déchets et non pas comme matières « réutilisables ».Selon l’ONG, un certain nombre de substances radioactives devraient être classées comme déchets et non pas comme matières « réutilisables ».

Nucléaire : Greenpeace dénonce des surcoûts «cachés» des déchets - Le Parisien

Combien y a-t-il réellement de déchets nucléaires en France ? Beaucoup plus que ce que l’industrie électro-nucléaire est prête à assumer, démontre le rapport de Greenpeace France « À quel prix ? Les coûts cachés des déchets nucléaires ». La filière nucléaire distingue aujourd’hui des « matières valorisables », censées être réutilisées, des déchets ultimes. […]

À quel prix ? Les coûts cachés des déchets nucléaires - Greenpeace France

Selon l’ONG, il faudrait au moins 18 milliards d’euros supplémentaires pour le stockage de matières radioactives aujourd’hui officiellement considérées comme réutilisables. Selon le dernier Selon l’ONG, il faudrait au moins 18 milliards d’euros supplémentaires pour le stockage de matières radioactives aujourd’hui officiellement considérées comme réutilisables.

Le volume de déchets radioactifs en France est largement sous-évalué, s’alarme Greenpeace. Dans un rapport publié ce jour, l’ONG pointe un surcoût de 18 milliards d’euros à prévoir pour la filière et le manque de solutions de gestion et de stockage pour ces rebuts supplémentaires. Le volume de déchets radioactifs en France est largement sous-estimé et leur coût de gestion pourrait exploser dans les années à venir, selon Greenpeace. Dans un rapport publié ce mercredi 11 septembre et intitulé À quel prix ? (...) Le volume de déchets radioactifs en France est largement sous-évalué, s’alarme Greenpeace. Dans un rapport publié ce jour, l’ONG pointe un surcoût de 18 milliards d’euros à prévoir pour la filière et le manque de solutions de gestion et de stockage pour ces rebuts supplémentaires. Le volume de déchets radioactifs en France est largement sous-estimé et leur coût de gestion pourrait exploser dans les années à venir, selon Greenpeace. Dans un rapport publié ce mercredi 11 septembre et intitulé À quel prix ? (...)

Le surcoût caché des déchets nucléaires : 18 milliards d’euros

Situé entre la Meuse et la Haute-Marne, le site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure n'a pas fini de faire parler. Ce mercredi 11 septembre, Greenpeace pointe les surcoûts "cachés" des déchets nucléaires. Ils seraient 5 à 7 fois supérieurs aux chiffres officiels selon l'association.Situé entre la Meuse et la Haute-Marne, le site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure n'a pas fini de faire parler. Ce mercredi 11 septembre, Greenpeace pointe les surcoûts "cachés" des déchets nucléaires. Ils seraient 5 à 7 fois supérieurs aux chiffres officiels selon l'association.

Projet Cigéo : l'association Greenpeace pointe les surcoûts des déchets nucléaires - France 3 Grand Est

Le rapport dénonce une sous-estimation de la durée de vie des déchetsLe rapport dénonce une sous-estimation de la durée de vie des déchets

Environnement : Greenpeace dénonce les surcoûts « cachés » de la gestion des déchets nucléaires

Greenpeace dénonce les «coûts cachés» liés à la gestion des déchets nucléaires, estimant qu'il faudrait au moins 18 milliards d'euros supplémentaires pour le stockage de matières radioactives aujourd'hui officiellement considérées comme réutilisables, dans un rapport à paraître mercredi, écrit l'AFP.Greenpeace dénonce les «coûts cachés» liés à la gestion des déchets nucléaires, estimant qu'il faudrait au moins 18 milliards d'euros supplémentaires pour le stockage de matières radioactives aujourd'hui officiellement considérées comme réutilisables, dans un rapport à paraître mercredi, écrit l'AFP.

Greenpeace dénonce des surcoûts «cachés» de 18 milliards d’euros pour les déchets nucléaires en France - Sputnik France

11/09/2019 13:23:23 - L'ONG écologiste affirme que "les volumes de déchets de haute activité à vie longue sont cinq à sept fois supérieurs aux chiffres officiels". 18 milliards d'euros supplémentaires seraient nécessairesL'ONG écologiste affirme que "les volumes de déchets de haute activité à vie longue sont cinq à sept fois supérieurs aux chiffres officiels". 18 milliards d'euros supplémentaires seraient nécessaires

Déchets nucléaires : Greenpeace dénonce des surcoûts "cachés" - Boursorama

Selon le dernier inventaire de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), la France comptait 1,62 million de m3 de déchets radioactifs fin 2017, dont 0,2% (3.740 m3) de déchets de haute activité qui peuvent être radioactifs jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'années. Selon le dernier inventaire de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), la France comptait 1,62 million de m3 de déchets radioactifs fin 2017, dont 0,2% (3.740 m3) de déchets de haute activité qui peuvent être radioactifs jusqu'à plusieurs centaines de milliers d'années.

Greenpeace dénonce des surcoûts "cachés" des déchets nucléaires - Nice-Matin

Greenpeace a voulu frapper un grand coup. Alors qu’une réunion publique est organisée ce mercredi 11 septembre à Paris sur le coût des déchets nucléaires dans le cadre du débat public sur la gestion des matières et déchets radioactifs, l’ONG publie un rapport choc sur les coûts cachés du nucléaire. Elle a calculé que 360 000 tonnes de matières dites valorisables devraient être requalifiées en déchets. Pour EDF, il n'y a pas urgence à trancher la question.

Déchets nucléaires ou matières valorisables : une question à 18 milliards d’euros, selon Greenpeace

Selon l'ONG, 90% des matières censées être réutilisées un jour n'auraient pas...Selon l'ONG, 90% des matières censées être réutilisées un jour n'auraient pas de "perspective sérieuse de valorisation". Leur gestion ferait exploser la facture de la filière nucléaire.

Déchets radioactifs: Greenpeace pointe 18 milliards de "coûts cachés"

En plein débat public sur les déchets nucléaires, Greenpeace publie ce 11 septembre un rapport sur les matières radioactives. Certaines sont... - L'Usine de l'EnergieEn plein débat public sur les déchets nucléaires, Greenpeace publie ce 11 septembre un rapport sur les matières radioactives. Certaines sont... - L'Usine de l'Energie

Les matières radioactives, des déchets cachés ? Greenpeace pose la question qui fâche - L'Usine de l'Energie

L'ONG environnementale estime qu'il faudrait au moins 18 milliards d'euros supplémentaires pour stocker les matières radioactives.L'ONG environnementale estime qu'il faudrait au moins 18 milliards d'euros supplémentaires pour stocker les matières radioactives.

Greenpeace dénonce les surcoûts "cachés" liés à la gestion des déchets nucléaires