1. Pesticides : comprendre le débat en cinq points  Reporterre
  2. Comprendre le débat autour de l'épandage des pesticides  Le Monde
  3. Pesticides : Derrière les « zones-tampon » de 150 m, une foule de questions  20 Minutes
  4. CARTE. Après Langouët, de plus en plus de maires prennent des arrêtés contre les pesticides  Ouest-France
  5. "Pas de pesticide à moins de 150 mètres des habitations, l'Etat doit prendre ses responsabilités”  Actu-Environnement
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
Prévue dans un décret qui doit être publié à l’automne, la distance minimale entre l’épandage des pesticides et les habitations, proposée par le gouvernement, ne fait pas l’unanimité.Prévue dans un décret qui doit être publié à l’automne, la distance minimale entre l’épandage des pesticides et les habitations, proposée par le gouvernement, ne fait pas l’unanimité.

Comprendre le débat autour de l’épandage des pesticides

AGRICULTURE - Interdire l’épandage de pesticides à moins de 150 m des habitations… L’idée fait son chemin en France, à mesure que des maires prennent des arrêtés en ce sens. Mais pourquoi cibler uniquement les pesticides de l’agriculture conventionnelle ?AGRICULTURE - Interdire l’épandage de pesticides à moins de 150 m des habitations… L’idée fait son chemin en France, à mesure que des maires prennent des arrêtés en ce sens. Mais pourquoi cibler uniquement les pesticides de l’agriculture conventionnelle ?

Pesticides : Derrière les « zones-tampon » de 150 m, une foule de questions

You have been blocked

Il est devenu un symbole du combat contre les pesticides... Mais la justice vient de suspendre son arrêté anti-pesticides. Le maire de Langouët raconte pourquoi il appelle aujourd'hui à la "désobéissance civile".

VIDEO. Daniel Cueff, ce maire breton qui se bat contre les pesticides

Face à la proposition gouvernementale d’instaurer une distance de sécurité de 5 à 10 mètres entre surfaces cultivées et habitations, la mobilisation contre les pesticides ne fait que se renforcer. La mesure est loin de répondre aux enjeux posés par l’usage intempestif de pesticides dans l’agriculture française depuis plusieurs décennies.Face à la proposition gouvernementale d’instaurer une distance de sécurité de 5 à 10 mètres entre surfaces cultivées et habitations, la mobilisation contre les pesticides ne fait que se renforcer. La mesure est loin de répondre aux enjeux posés par l’usage intempestif de pesticides dans l’agriculture française depuis plusieurs décennies.

Mobilisation contre les pesticides: la résistance prend de l’ampleur - Page 1 | Mediapart

Pourquoi le gouvernement a-t-il proposé des distances de cinq et dix mètres entre épandages de pesticides et habitations ? Quel est le rapport entre la consultation sur les pesticides lancée par le gouvernement et les maires qui prennent des arrêtés antipesticides ? Voici les réponses pour comprendre le débat en cours. L’actualité s’est emballée autour de la question des pesticides, les bourrasques de déclarations en tous sens, tels les épandages au printemps. Avez-vous du mal à suivre ? Reporterre vous (...) Pourquoi le gouvernement a-t-il proposé des distances de cinq et dix mètres entre épandages de pesticides et habitations ? Quel est le rapport entre la consultation sur les pesticides lancée par le gouvernement et les maires qui prennent des arrêtés antipesticides ? Voici les réponses pour comprendre le débat en cours. L’actualité s’est emballée autour de la question des pesticides, les bourrasques de déclarations en tous sens, tels les épandages au printemps. Avez-vous du mal à suivre ? Reporterre vous (...)

Pesticides : comprendre le débat en cinq points