1. Secret-défense, alertes : à la préfecture de police, les «failles graves» d’un système  Libération
  2. Ce que l'on sait sur la clé USB retrouvée dans le bureau de Mickaël Harpon et les inquiétudes qu'elle suscite - LCI  LCI
  3. Arrivée des cercueils des quatre policiers tués à la préfecture de police  L'Obs
  4. Attaque à la préfecture: 160 enquêteurs mobilisés pour exploiter les données informatiques de l'assaillant  BFMTV.COM
  5. Attaque à la préfecture : La directrice de la DRPP confirme que Mickaël Harpon avait fait l'objet de discussions  Actu17
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
Près d’une semaine après la tuerie, les investigations se poursuivent. D’un côté sur les infos que contient notamment la clé USB de Mickaël Harpon, de l’autre sur les «anomalies» au sein des services qui mettent la police et Christophe Castaner en difficulté.Près d’une semaine après la tuerie, les investigations se poursuivent. D’un côté sur les infos que contient notamment la clé USB de Mickaël Harpon, de l’autre sur les «anomalies» au sein des service…

Secret-défense, alertes : à la préfecture de police, les «failles graves» d’un système - Libération

Le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, a également prononcé un discours à 11 heures.

DIRECT. Une minute de silence à l'Assemblée nationale en hommage aux victimes de la tuerie à la préfecture de police de Paris

Actualités Terrorisme : ENQUÊTE - Dans le bureau de Mickaël Harpon, les enquêteurs ont retrouvé une clé USB contenant des vidéos de propagande de l'Etat islamique et des coordonnées de dizaines de ses collègues.#Terrorisme : ENQUÊTE - Dans le bureau de Mickaël Harpon, les enquêteurs ont retrouvé une clé USB contenant des vidéos de propagande de l'Etat islamique et des coordonnées de dizaines de ses collègues.

Ce que l'on sait sur la clé USB retrouvée dans le bureau de Mickaël Harpon et les inquiétudes qu'elle suscite - LCI

Christophe Castaner a remis la légion d'honneur à titre posthume aux quatre victimes de Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture de police de Paris.  Cinq jours après la tuerie à la préfecture de police de Paris, l'heure est au recueillement. Dans une allocution d'une quinzaine de minutes prononcée dans la cour de la préfecture, le chef de l'Etat a affirmé que "les institutions seules ne suffiront pas" à "venir à bout de l'hydre islamiste". "C'est la Nation tout entière qui doit s'unir, se mobiliser pour agir", a-t-il ajouté lors d'un hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris, jeudi dernier.  "Une société de vigilance, voilà ce qui nous revient de bâtir ; la vigilance et non le soupçon qui corrode, la vigilance, l'écoute attentive de l'autre, l'éveil raisonnable des consciences", a poursuivi Emmanuel Macron, en appelant à "savoir repérer à l'école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d'avec les lois et valeurs de la République". Des centaines de personnes rassemblées sous la pluie "Vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous revient d'éradiquer", a lancé le chef de l'État. "Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police dans un des drames les plus douloureux de l'histoire et la France dans la stupeur et incompréhension", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce n'est en aucun cas un combat contre une religion", a-t-il continué, "mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme". Le chef de l'État était accompagné du Premier ministre Édouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly dans la cour de la préfecture où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien. Auparavant, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a remis la Légion d'honneur, à titre posthume, aux quatre victimes : Damien Ernest, major responsable d'une unité de locale de police (28 ans de service), Anthony Lancelot, gardien de la paix (11 ans de service), Brice Le Mescam, adjoint administratif principal (6 ans de service) et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix (17 ans de service). Juste avant la cérémonie, le silence était pesant dans la cour de la préfecture, où des centaines de personnes étaient rassemblées sous la pluie. Les quatre cercueils recouverts du drapeau français y ont été installés devant le monument aux morts. Les personnels étaient invités à se recueillir devant à la fin de la cérémonie. Emmanuel Macron s'est ensuite entretenu avec les familles.   Christophe Castaner a remis la légion d'honneur à titre posthume aux quatre victimes de Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture de police de Paris.  Cinq jours après la tuerie à la préfecture de police de Paris, l'heure est au recueillement. Dans une allocution d'une quinzaine de minutes prononcée dans la cour de la préfecture, le chef de l'Etat a affirmé que "les institutions seules ne suffiront pas" à "venir à bout de l'hydre islamiste". "C'est la Nation tout entière qui doit s'unir, se mobiliser pour agir", a-t-il ajouté lors d'un hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris, jeudi dernier.  "Une société de vigilance, voilà ce qui nous revient de bâtir ; la vigilance et non le soupçon qui corrode, la vigilance, l'écoute attentive de l'autre, l'éveil raisonnable des consciences", a poursuivi Emmanuel Macron, en appelant à "savoir repérer à l'école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d'avec les lois et valeurs de la République". Des centaines de personnes rassemblées sous la pluie "Vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous revient d'éradiquer", a lancé le chef de l'État. "Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police dans un des drames les plus douloureux de l'histoire et la France dans la stupeur et incompréhension", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce n'est en aucun cas un combat contre une religion", a-t-il continué, "mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme". Le chef de l'État était accompagné du Premier ministre Édouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly dans la cour de la préfecture où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien. Auparavant, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a remis la Légion d'honneur, à titre posthume, aux quatre victimes : Damien Ernest, major responsable d'une unité de locale de police (28 ans de service), Anthony Lancelot, gardien de la paix (11 ans de service), Brice Le Mescam, adjoint administratif principal (6 ans de service) et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix (17 ans de service). Juste avant la cérémonie, le silence était pesant dans la cour de la préfecture, où des centaines de personnes étaient rassemblées sous la pluie. Les quatre cercueils recouverts du drapeau français y ont été installés devant le monument aux morts. Les personnels étaient invités à se recueillir devant à la fin de la cérémonie. Emmanuel Macron s'est ensuite entretenu avec les familles.  

Attentat à la préfecture de police : Emmanuel Macron appelle "la nation toute entière" à se mobiliser face à "l'hydre terroriste"

Le procureur antiterroriste a fait état, lors d’une conférence de presse, samedi, d’« un contexte de radicalisation latente » et de « messages à caractère religieux envoyés à sa compagne » le jour des faits.Le procureur antiterroriste a fait état, lors d’une conférence de presse, samedi, d’« un contexte de radicalisation latente » et de « messages à caractère religieux envoyés à sa compagne » le jour des faits.

L’auteur de l’attaque de la Préfecture de police de Paris adhérait à une « vision radicale de l’islam »

Dans un rapport rédigé ce samedi, la directrice de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris explique que des discussions ont bien eu lieu au sujet de Mickaël Harpon en 2015, faisant état de signes de radicalisation chez ce dernier et que « ces éléments ont été portés verbalement à la […]

Attaque à la préfecture : La directrice de la DRPP confirme que Mickaël Harpon avait fait l'objet de discussions

“EN DIRECT | Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 à la Préfecture de Police de Paris. https://t.co/sEgvspqAf9”

Emmanuel Macron on Twitter: "EN DIRECT | Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 à la Préfecture de Police de Paris. https://t.co/sEgvspqAf9"

“EN DIRECT - Préfecture:«Evidemment il faudra des sanctions» si des actions qui auraient pu être entreprises pour stopper l'auteur de l'attaque à la préfecture de Paris avant qu'il ne passe à l'acte ne l'ont pas été, a déclaré la porte-parole du gouvernent https://t.co/EZXPOCwwTJ”

Jean Marc Morandini on Twitter: "EN DIRECT - Préfecture:«Evidemment il faudra des sanctions» si des actions qui auraient pu être entreprises pour stopper l'auteur de l'attaque à la préfecture de Paris avant qu'il ne passe à l'acte ne l'ont pas été, a déclaré la porte-parole du gouvernent https://t.co/EZXPOCwwTJ"

“" Je suis venu parmi vous, pour m'incliner devant le sacrifice de vos 4 collègues, pour saluer notre héros, pour apporter le soutien de la nation à la @prefpolice si durement éprouvée " Beaucoup d'émotions ce matin à l'occasion de ce vibrant hommage rendu par @EmmanuelMacron.”

Laetitia Avia on Twitter: "" Je suis venu parmi vous, pour m'incliner devant le sacrifice de vos 4 collègues, pour saluer notre héros, pour apporter le soutien de la nation à la @prefpolice si durement éprouvée " Beaucoup d'émotions ce matin à l'occasion de ce vibrant hommage rendu par @EmmanuelMacron.… https://t.co/TUAiDK6fcB"

“Allô @CCastaner & @NunezLaurent ? Vous comptez faire quoi de ces menaces d'attentats reçues par plusieurs commissariats depuis l'attaque de la préfecture de police de Paris, sous forme de "nasheed" ? Ah oui, pardon, vous n'êtes sûrement "pas au courant"... 😡 CC @PoliceNationale https://t.co/4fKndyogOr”

Sébastien JALLAMION on Twitter: "Allô @CCastaner & @NunezLaurent ? Vous comptez faire quoi de ces menaces d'attentats reçues par plusieurs commissariats depuis l'attaque de la préfecture de police de Paris, sous forme de "nasheed" ? Ah oui, pardon, vous n'êtes sûrement "pas au courant"... 😡 CC @PoliceNationale… https://t.co/AqGRs6UXEd"

Plusieurs dizaines de milliers de données dont des adresses mails professionnelles ont été découvertes dans les multiples supports informatiques de Mickaël Harpon. Plusieurs dizaines de milliers de données dont des adresses mails professionnelles ont été découvertes dans les multiples supports informatiques de Mickaël Harpon. 

Attaque à la préfecture: 160 enquêteurs mobilisés pour exploiter les données informatiques de l'assaillant

« Allah m’a envoyé un signe ». Ce sont les derniers mots qu’aurait prononcés Mickaël Harpon, l’assaillant de la préfecture de police de Paris qui a causé la mort de cinq personnes (dont lui), selon les premiers éléments de l’enquête que s’est procurés L’Express. « Protège les enfants », aurait ajouté l’homme à sa femme avant de partir travailler. C’est au terme d’une quatrième audition qu’Ilham E.« Allah m’a envoyé un signe ». Ce sont les derniers mots qu’aurait prononcés Mickaël Harpon, l’assaillant de la préfecture de police de Paris qui a causé la mort de cinq personnes (dont lui), selon les premiers éléments de l’enquête que s’est procurés L’Express. « Protège les enfants », aurait ajouté l’homme à sa femme avant de partir travailler. C’est au terme d’une quatrième audition qu’Ilham E.

“Un signe d'Allah” : les derniers mots de Mickaël Harpon avant son attaque | Valeurs actuelles

L'Élysée a indiqué que le policier stagiaire qui a tué l'assaillant lors de l'attentat à la préfecture de police de Paris allait recevoir la Légion d'Honneur. Les quatre victimes tuées jeudi la recevront ce mardi à titre posthume. Le jeune fonctionnaire qui s’est retrouvé jeudi face à Mickaël Harpon, qui venait de poignarder quatre de…L’Élysée a indiqué que le policier stagiaire qui a tué l’assaillant lors de l’attentat à la préfecture de police de Paris allait recevoir la Légion d’Honneur. Les quatre vic…

🇫🇷 Attentat Préfecture de Paris : Le policier qui a stoppé la folie meurtrière de mickaël Harpon va recevoir la Légion d’Honneur

Le support numérique retrouvé dans le bureau de l’auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris contenait « des coordonnées et des données personnelles » sur plusieurs dizaines Le support numérique retrouvé dans le bureau de l’auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris contenait « des coordonnées et des données personnelles » sur plusieurs dizaines

Attaque au couteau à la préfecture de Paris : Une clé USB retrouvée dans le bureau de Mickaël Harpon contenait les coordonnées de ses collègues

Une clé USB contenant des données de plusieurs fonctionnaires retrouvée chez Mickaël Harpon. Une clé USB contenant des données de plusieurs fonctionnaires retrouvée chez Mickaël Harpon. 

Attaque à la préfecture de police de Paris : l'inquiétante clé USB retrouvée au domicile du tueur - midilibre.fr

Dans son discours d’hommage, le chef de l’État a appelé à la mobilisation contre l’«hydre islamiste».Dans son discours d’hommage, le chef de l’État a appelé à la mobilisation contre l’«hydre islamiste».

Préfecture de Paris: Macron veut une «société de vigilance» face à l’islam radical

ATTAQUE A PARIS - Alors qu'un hommage a été rendu mardi 8 octobre aux victimes de l'attaque de la préfecture de police de Paris et que Christophe Castaner a été auditionné par la Commission des lois, de nouvelles révélations ont été faites concernant Mickaël Harpon, l'assaillant.ATTAQUE A PARIS - Alors qu'un hommage a été rendu mardi 8 octobre aux victimes de l'attaque de la préfecture de police de Paris et que Christophe Castaner a été auditionné par la Commission des lois, de nouvelles révélations ont été faites concernant Mickaël Harpon, l'assaillant.

Attaque à la préfecture de police : les dernières révélations sur Mickaël Harpon

You have been blocked

La dérive islamiste de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris, a échappé à ses supérieurs. Les forces de sécurité peinent à traiter leurs radicalisés.La dérive islamiste de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris, a échappé à ses supérieurs. Les forces de sécurité peinent à traiter leurs radicalisés.

Alors que les éléments en faveur de la piste terroriste s'accumulent, la confiance des policiers en leur institution s'amenuise. Surtout, ils redoutent une possible divulgation d'informations sensibles par l'auteur de l'attaque, Mickaël Harpon.Alors que les éléments en faveur de la piste terroriste s'accumulent, la confiance des policiers en leur institution s'amenuise. Surtout, ils redoutent une possible divulgation d'informations sensibles par l'auteur de l'attaque, Mickaël Harpon.

Après l'attaque à la préfecture de police de Paris, les fonctionnaires inquiets face à la radicalisation de l'un des leurs