Après l'attaque de la Préfecture de police, Macron poussé à achever sa mue sur les sujets régaliens  Le MondeVoir la couverture complète sur Google Actualités
Mardi 8 octobre, lors de l’hommage aux quatre policiers tués, le chef de l’Etat a assumé la nécessité d’accentuer les moyens de la lutte républicaine contre la radicalisation et le terrorisme.Mardi 8 octobre, lors de l’hommage aux quatre policiers tués, le chef de l’Etat a assumé la nécessité d’accentuer les moyens de la lutte républicaine contre la radicalisation et le terrorisme.

Après l’attaque de la Préfecture de police, Macron poussé à achever sa mue sur les sujets régaliens

Le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, a également prononcé un discours à 11 heures.

DIRECT. Une minute de silence à l'Assemblée nationale en hommage aux victimes de la tuerie à la préfecture de police de Paris

Christophe Castaner a remis la légion d'honneur à titre posthume aux quatre victimes de Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture de police de Paris.  Cinq jours après la tuerie à la préfecture de police de Paris, l'heure est au recueillement. Dans une allocution d'une quinzaine de minutes prononcée dans la cour de la préfecture, le chef de l'Etat a affirmé que "les institutions seules ne suffiront pas" à "venir à bout de l'hydre islamiste". "C'est la Nation tout entière qui doit s'unir, se mobiliser pour agir", a-t-il ajouté lors d'un hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris, jeudi dernier.  "Une société de vigilance, voilà ce qui nous revient de bâtir ; la vigilance et non le soupçon qui corrode, la vigilance, l'écoute attentive de l'autre, l'éveil raisonnable des consciences", a poursuivi Emmanuel Macron, en appelant à "savoir repérer à l'école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d'avec les lois et valeurs de la République". Des centaines de personnes rassemblées sous la pluie "Vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous revient d'éradiquer", a lancé le chef de l'État. "Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police dans un des drames les plus douloureux de l'histoire et la France dans la stupeur et incompréhension", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce n'est en aucun cas un combat contre une religion", a-t-il continué, "mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme". Le chef de l'État était accompagné du Premier ministre Édouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly dans la cour de la préfecture où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien. Auparavant, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a remis la Légion d'honneur, à titre posthume, aux quatre victimes : Damien Ernest, major responsable d'une unité de locale de police (28 ans de service), Anthony Lancelot, gardien de la paix (11 ans de service), Brice Le Mescam, adjoint administratif principal (6 ans de service) et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix (17 ans de service). Juste avant la cérémonie, le silence était pesant dans la cour de la préfecture, où des centaines de personnes étaient rassemblées sous la pluie. Les quatre cercueils recouverts du drapeau français y ont été installés devant le monument aux morts. Les personnels étaient invités à se recueillir devant à la fin de la cérémonie. Emmanuel Macron s'est ensuite entretenu avec les familles.   Christophe Castaner a remis la légion d'honneur à titre posthume aux quatre victimes de Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture de police de Paris.  Cinq jours après la tuerie à la préfecture de police de Paris, l'heure est au recueillement. Dans une allocution d'une quinzaine de minutes prononcée dans la cour de la préfecture, le chef de l'Etat a affirmé que "les institutions seules ne suffiront pas" à "venir à bout de l'hydre islamiste". "C'est la Nation tout entière qui doit s'unir, se mobiliser pour agir", a-t-il ajouté lors d'un hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris, jeudi dernier.  "Une société de vigilance, voilà ce qui nous revient de bâtir ; la vigilance et non le soupçon qui corrode, la vigilance, l'écoute attentive de l'autre, l'éveil raisonnable des consciences", a poursuivi Emmanuel Macron, en appelant à "savoir repérer à l'école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement d'avec les lois et valeurs de la République". Des centaines de personnes rassemblées sous la pluie "Vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous revient d'éradiquer", a lancé le chef de l'État. "Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police dans un des drames les plus douloureux de l'histoire et la France dans la stupeur et incompréhension", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce n'est en aucun cas un combat contre une religion", a-t-il continué, "mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme". Le chef de l'État était accompagné du Premier ministre Édouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly dans la cour de la préfecture où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien. Auparavant, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a remis la Légion d'honneur, à titre posthume, aux quatre victimes : Damien Ernest, major responsable d'une unité de locale de police (28 ans de service), Anthony Lancelot, gardien de la paix (11 ans de service), Brice Le Mescam, adjoint administratif principal (6 ans de service) et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix (17 ans de service). Juste avant la cérémonie, le silence était pesant dans la cour de la préfecture, où des centaines de personnes étaient rassemblées sous la pluie. Les quatre cercueils recouverts du drapeau français y ont été installés devant le monument aux morts. Les personnels étaient invités à se recueillir devant à la fin de la cérémonie. Emmanuel Macron s'est ensuite entretenu avec les familles.  

Attentat à la préfecture de police : Emmanuel Macron appelle "la nation toute entière" à se mobiliser face à "l'hydre terroriste"

Emmanuel Macron a rendu hommage ce mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris, tués par leur collègue radicalisé.Emmanuel Macron a rendu hommage ce mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris, tués par leur collègue radicalisé.

VIDÉOS - Emmanuel Macron a rendu hommage aux victimes de l'attaque à la préfecture de police de Paris

Le président de la République a rendu hommage mardi matin aux quatre fonctionnaires tués lors de l'attaque à la préfecture de police jeudi dernier.Le président de la République a rendu hommage mardi matin aux quatre fonctionnaires tués lors de l'attaque à la préfecture de police jeudi dernier.

Attaque à la préfecture de police: Macron appelle la nation à «se mobiliser» face à l'«hydre islamiste»

“EN DIRECT | Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 à la Préfecture de Police de Paris. https://t.co/sEgvspqAf9”

Emmanuel Macron on Twitter: "EN DIRECT | Hommage aux victimes de l'attaque du 3 octobre 2019 à la Préfecture de Police de Paris. https://t.co/sEgvspqAf9"

“Le ministre de l'Intérieur remet la Légion d'honneur aux quatre victimes de l'attaque au couteau de la préfecture de police de Paris https://t.co/ZghzYM5LRp”

BFMTV on Twitter: "Le ministre de l'Intérieur remet la Légion d'honneur aux quatre victimes de l'attaque au couteau de la préfecture de police de Paris… https://t.co/kh643hG2BZ"

“Face à la multiplication des soutiens envers l'assassin de la préfecture de Police, Emmanuel Macron va pouvoir nous faire la démonstration de sa détermination à combattre "l'hydre islamiste" en France... Peu d'action en perspective.”

Sébastien JALLAMION on Twitter: "Face à la multiplication des soutiens envers l'assassin de la préfecture de Police, Emmanuel Macron va pouvoir nous faire la démonstration de sa détermination à combattre "l'hydre islamiste" en France... Peu d'action en perspective."

“Hommage d'Emmanuel Macron aux victimes de la préfecture de police : offensive républicaine ! sur https://t.co/PGamF5EFeD via @franceinter https://t.co/PGamF5EFeD”

thomas legrand on Twitter: "Hommage d'Emmanuel Macron aux victimes de la préfecture de police : offensive républicaine ! sur https://t.co/PGamF5EFeD via @franceinter https://t.co/PGamF5EFeD"

Dans la cour de la préfecture de police de Paris, Emmanuel Macron a rendu hommage mardi aux quatre fonctionnaires tués par leur collègue radic...Dans la cour de la préfecture de police de Paris, Emmanuel Macron a rendu hommage mardi aux quatre fonctionnaires tués par leur collègue radic...

Préfecture de police de Paris : l'hommage de la France aux quatre policiers tués

LIVE - Suivez la cérémonie d’hommage aux quatre victimes de Mickaël Harpon en directLIVE - Suivez la cérémonie d’hommage aux quatre victimes de Mickaël Harpon en direct

Attaque à la préfecture de police de Paris. « Nous mènerons le combat, nous mènerons toujours le combat, et à la fin, nous l’emporterons », revivez la cérémonie d’hommage aux quatre policiers défunts

You have been blocked

Près d’une semaine après la tuerie, les investigations se poursuivent. D’un côté sur les infos que contient notamment la clé USB de Mickaël Harpon, de l’autre sur les «anomalies» au sein des services qui mettent la police et Christophe Castaner en difficulté.Près d’une semaine après la tuerie, les investigations se poursuivent. D’un côté sur les infos que contient notamment la clé USB de Mickaël Harpon, de l’autre sur les «anomalies» au sein des service…

Secret-défense, alertes : à la préfecture de police, les «failles graves» d’un système - Libération

L'Élysée a indiqué que le policier stagiaire qui a tué l'assaillant lors de l'attentat à la préfecture de police de Paris allait recevoir la Légion d'Honneur. Les quatre victimes tuées jeudi la recevront ce mardi à titre posthume. Le jeune fonctionnaire qui s’est retrouvé jeudi face à Mickaël Harpon, qui venait de poignarder quatre de…L’Élysée a indiqué que le policier stagiaire qui a tué l’assaillant lors de l’attentat à la préfecture de police de Paris allait recevoir la Légion d’Honneur. Les quatre vic…

🇫🇷 Attentat Préfecture de Paris : Le policier qui a stoppé la folie meurtrière de mickaël Harpon va recevoir la Légion d’Honneur

Actualités Politique : JT 13H - Le président de la République a tenu son premier discours depuis l'attaque à la préfecture de police de Paris. Que peut-on retenir ?#Politique : JT 13H - Le président de la République a tenu son premier discours depuis l'attaque à la préfecture de police de Paris. Que peut-on retenir ?

Hommage aux victimes de l'attentat à la préfecture : Emmanuel Macron appelle la nation à combattre le terrorisme islamiste - LCI

Le président de la République a appelé ce mardi à une «société de la vigilance» dans son discours prononcé en hommage aux quatre policiers tués jeudi par un de leurs collègues de la Préfecture de police.Le président de la République a appelé ce mardi à une «société de la vigilance» dans son discours prononcé en hommage aux quatre policiers t

Tuerie à la préfecture de police : les coulisses du discours d’Emmanuel Macron - Le Parisien

L’« acte II » est-il déjà un vieux souvenir? [Le point de vue de CL] - Charente Libre.fr

Emmanuel Macron a appelé ce mardi à bâtir "une société de  vigilance" pour venir à bout de "l'hydre islamiste" en France, soulignant que "les institutions seules ne suffiront pas".Emmanuel Macron a appelé ce mardi à bâtir "une société de  vigilance" pour venir à bout de "l'hydre islamiste" en France, soulignant que "les institutions seules ne suffiront pas".

Hommage aux policers tués : Emmanuel Macron veut bâtir "une société de vigilance" contre l'islamisme - lindependant.fr

Tuerie de la préfecture de police de Paris : Emmanuel Macron appelle la nation à "se mobiliser face à l'hydre islamiste"Tuerie de la préfecture de police de Paris : Emmanuel Macron appelle la nation à "se mobiliser face à l'hydre islamiste"

Quatre morts de plus, quatre fonctionnaires fauchés par l'« hydre islamiste ». Ce mardi 8 octobre, à la préfecture de police de Paris, après une cérémonie en hommage aux victimes de Mickaël H., Emmanuel Macron a fait part de sa volonté de venir à bout du « terrorisme islamiste ».Quatre morts de plus, quatre fonctionnaires fauchés par l'« hydre islamiste ». Ce mardi 8 octobre, à la préfecture de police de Paris, après une cérémonie en hommage aux victimes de Mickaël H., Emmanuel Macron a fait part de sa volonté de venir à bout du « terrorisme islamiste ».

Attaque à la préfecture : Macron appelle la nation à combattre “l'hydre islamiste” | Valeurs actuelles