1. Au procès de l’Angélus, l’abbé Spinoza défend ses méthodes éducatives  La Croix
  2. Gifles, châtiments corporels sur des enfants… La mauvaise éducation de l’abbé Spinoza  Jactiv
  3. Au procès de l’Angélus, récit de froid et de faim d’un ancien élève  La Croix
  4. Début du procès de l'Angélus, 114 cartouches de cigarettes de contrebande interceptées avant d'être revendues à Bourges... Ce qu'il faut savoir ce matin  Le Berry Républicain
  5. Trois ans de prison requis contre un abbé accusé de brimades sur ses élèves  Le Figaro
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités
Interrogé par le tribunal lundi 22 novembre à Bourges, l’abbé Régis Spinoza a assumé « un acte d’éducation », niant toute humiliation. Il a été soutenu par plusieurs parents d’élèves, qui ont minimisé l’ampleur des accusations.Interrogé par le tribunal lundi 22 novembre à Bourges, l’abbé Régis Spinoza a assumé « un acte d’éducation », niant toute humiliation. Il a été soutenu par plusieurs parents d’élèves, qui ont minimisé l’ampleur des accusations.

Au procès de l’Angélus, l’abbé Spinoza défend ses méthodes éducatives

Trois ans de prison, dont deux avec sursis, ont été requis mardi 23 novembre à Bourges à l'encontre de l'abbé Régis Spinoza, accusé d'avoir infligé...Trois ans de prison, dont deux avec sursis, ont été requis mardi 23 novembre à Bourges à l'encontre de l'abbé Régis Spinoza, accusé d'avoir infligé...

Trois ans de prison requis contre un abbé accusé de brimades sur ses élèves

Les informations à savoir, ce mardi matin, dans le Cher.Les informations à savoir, ce mardi matin, dans le Cher.

Début du procès de l'Angélus, 114 cartouches de cigarettes de contrebande interceptées avant d'être revendues à Bourges... Ce qu'il faut savoir ce matin - Bourges (18000)

ouest-france.fr

Un abbé et deux enseignants comparaissent devant le tribunal correctionnel de Bourges ce lundi 22 novembre pour des punitions violentes contre les élèves de l'école de l'Angélus, à Presly dans le Cher, fermée en 2017.Un abbé et deux enseignants comparaissent devant le tribunal correctionnel de Bourges ce lundi 22 novembre pour des punitions violentes contre les élèves de l'école de l'Angélus, à Presly dans le Cher, fermée en 2017.

Bourges : l'ancien directeur de l'école catholique de l'Angélus jugé pour des violences sur des enfants

Le procès de l’Angélus, école privée catholique hors contrat qui était située à Presly, s'est ouvert ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Bourges. Avec, au centre de cette affaire, la personnalité charismatique de l'abbé Régis Spinoza, l'ancien directeur.Le procès de l’Angélus, école privée catholique hors contrat qui était située à Presly, s'est ouvert ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Bourges. Avec, au centre de cette affaire, la personnalité charismatique de l'abbé Régis Spinoza, l'ancien directeur.

Procès du directeur de l'école privée l'Angélus : "Une gifle n’est pas un acte de violence mais un acte d’éducation" - Bourges (18000)

Humiliations, gifles, conditions d'hébergement "rudes", aliments périmés, bâtiments peu chauffés, corvées: l'ordonnance de renvoi lue par la présidente évoque des nombreuses punitions et violences, entre mars 2014 et la fermeture de l'école, en 2017. Au total, selon les enquêteurs, 51 élèves sur lHumiliations, gifles, conditions d'hébergement "rudes", aliments périmés, bâtiments peu chauffés, corvées: l'ordonnance de renvoi lue par la présidente évoque des nombreuses punitions et violences, entre mars 2014 et la fermeture de l'école, en 2017. Au total, selon les enquêteurs, 51 élèves sur l

Humiliations, gifles, corvées, repas périmés... Un abbé renvoyé devant la justice pour des "brimades" sur des élèves - Nice-Matin

fyooyzbm.filerobot.com

www.francebleu.fr

L’école privée hors contrat située à Presly (Cher) avait été fermée en 2017 après la dénonciation de faits de violences perpétrés sur les élèves. Le directeur de l’établissement, jugé à partir de ce lundi à Bourges, a admis l’existence de punitions mais nie leur caractère systémati...L’école privée hors contrat située à Presly (Cher) avait été fermée en 2017 après la dénonciation de faits de violences perpétrés sur les él

Châtiments corporels, nourriture avariée... les sévices infligés dans l’institution catholique de l’Angélus jugés au tribunal - Le Parisien