1. Allocations : les parents d'élèves violents bientôt pénalisés ?  Valeurs Actuelles
  2. Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents  BFMTV.COM
  3. Vers une suspension des allocations des parents des élèves violents ?  Actu Orange
  4. Le gouvernement veut couper les allocations aux parents des élèves violents - LCI  LCI
  5. Les allocations des parents d'élèves violents bientôt coupées ?  Le Point
  6. Voir la couverture complète sur Google Actualités

L’exécutif semble être prêt à taper au portefeuille des parents.

Dans le cadre du plan contre les violences scolaires qui sera prochainement lancé par le ministre Jean-Michel Blanquer, le gouvernement étudie l'idée de couper les allocations aux parents des enfants violents à l'école.

Selon les informations du Parisien révélées ce mercredi 9 janvier, le plan d'action contre les violences scolaires pourrait sanctionner les familles des adolescents en coupant les allocations. C'est une mesure choc à laquelle songe le gouvernement. Comme le révèle Le Parisien ce mercredi 9 janvier, l'exécutif souhaiterait couper les allocations des familles d'élèves violents à l'école. Le groupe de travail qui œuvre actuellement sur ce dossier devrait remettre la semaine prochaine une série de mesures au ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Parmi elles, une partie concernant le rôle des familles avec une mention sur ce sujet souvent polémique. « On n'a pas de tabou », lance dans les colonnes du Parisien un proche du ministère. « Il ne faut pas rester inerte, insiste un autre toujours au quotidien. Pas après tout ce qu'il s'est passé. » « Il ne faut pas rester inerte » Ce plan d'action contre les violences scolaires intervient après l'agression en octobre dernier, avec une arme factice, d'une enseignante par un lycéen de Créteil (Val-de-Marne). Alors qu'il devait être initialement présenté au mois de décembre, il a été repoussé à début 2019 avec ce nouveau volet sur les allocations familiales. Comme le rappelle Le Parisien, Jean-Michel Blanquer avait évoqué juste avant les fêtes de Noël de possibles « amendes » pour les familles concernées. Dans les faits, la Caisse d'allocations familiales cesserait tout versement dès lors  qu'elle aurait été alertée par l'inspection académique. Selon les précisions du Parisien, la sanction serait équivalente au montant des dommages en cas de dégradations matérielles. De son côté, la FCPE condamne une idée qui « revient à transformer des personnels de l'Education nationale en juges chargés de déterminer qui mérite ou non de toucher cet argent. »

Actualités Politique: SANCTION - Le plan d’action contre les violences scolaires, qui sera présenté prochainement au ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, devrait comporter une mesure de sanction financière équivalente au montant des dommages en cas de dégradations matérielles, selon Le Parisien.

Le plan contre les violences scolaires, annoncé après l'agression d'un enseignant à Créteil, compte responsabiliser les familles, révèle « Le Parisien ».